Sam’s Club l’enseigne de Wal-Mart spécialisée dans la fourniture pour petites entreprises offrait déjà la création de sites WEB à partir de 1$ par mois. Le 1$ par mois c’est le premier mois, ensuite il faut compter 170$ en fonction du forfait sélectionné. Depuis quelque temps, l’offre a été enrichie par l’ajout de services publicitaires et marketing. Moyennant 418$ par mois, Sam’s vous propose de gérer vos pages Facebook et vos campagnes de courriel. À partir de quelles bases, ça on ne le sait pas. Si on creuse un peu, la gestion de vos pages Facebook s’apparente plus à la création d’une page gratuitement. Oui gratuit, mais d’un autre côté, créer une page Facebook c’est gratuit hormis votre temps.

Là où cela devient intéressant, c’est que vous pouvez bénéficier d’une expertise en SEO et en SEM. Il n’y a pas trop de détails sur l’offre exacte en SEO, inscription dans les annuaires type pages jaunes, inscription Google et Bing adress. Pas plus de détail sur l’offre de service en SEM, sélection de mots clés, conception d’une ou deux annonces. Toutefois, une belle promesse; il faut être en haut des résultats de recherche, alors on va vous y mettre: « Get your business promoted in all the places your customers go online. Your customers are online looking for your business on mobile sites, social sites, GPS devices, and top search engines so we make sure you are there. »

Le prix n’est pas très clair non plus. Sur le site canadien, il n’y a pas de tarif. Sur le site des États-Unis, le forfait suite marketing incluant les services en SEO et SEM se détaille à 760$ par mois. De quoi rester sceptique sur l’étendue de la prestation. Y a-t-il une pré étude de réalisée sur votre activité, vos concurrents? En quoi consiste le travail de Sam’s pour votre SEO? Quel budget allez-vous investir dans le SEM? Y a-t-il un suivi des actions réalisées par Sam’s et surtout, quelles garanties sont données?

D’un autre point de vue, Wal-Mart a le mérite de sensibiliser les PME et TPE sur la nécessité d’avoir un site bien indexé et de se familiariser à l’idée qu’avoir un site qui est introuvable, c’est comme ne pas avoir de site.

Qui sait si nous n’achèterons pas un pack SEO au rayon des conserves d’ici peu.